Vision du monde [4]

Références : « Vision du monde [4]» dans : Conscientisation, Recherche de Paulo FreireDocument de travail INODEP, Colmar, éditions d’Alsace, 1971, p.23.
Notes : Cette partie intitulée « Vision du monde » mélange plusieurs extraits de l’oeuvre de Paulo Freire. Nous avons regroupé ici tous les passages extraits de l’ouvrage Acción cultural para la libertad. Santiago, ICIRA, 1968 (édition anglaise : Cultural action for freedom, Harvard Educational Review, Center for the Study of Development and Social Change, Monograph Series nº. 1, Cambridge, Mass., 1970).
Archive : fonds du Centro de Referência Paulo Freire (Brésil), les pages manquantes (p.86-87) ont été complétées par nos soins 

Texte de l’article :

Dans notre méthode, la codification, au début, prend la forme d’une photographie ou d’un dessin qui représente une situation existentielle réelle ou une situation existentielle construite par les élèves. Quand on projette cette représentation, les élèves effectuent une opération qui se trouve à la base de l’acte de connaissance: ils se distancient de l’objet connaissable. les éducateurs aussi font l’expérience de la distanciation, de sorte qu’éducateurs et élèves peuvent réfléchir ensemble, de manière critique, sur l’objet connaissable qui les médiatise. le but de la décodification est d’arriver à un niveau critique de connaissance, en commençant par l’expérience que l’élève a de la situation dans son « contexte réel ».

Tandis que la représentation codifiée est l’objet connaissable qui médiatise des sujets connaissants, la décodification – décomposer la codification dans ses éléments constitutifs – est l’opération par laquelle les sujets connaissants perçoivent les relations entre les éléments de la codification et d’autres faits que présente la situation réelle, relations qui n’étaient pas perçues auparavant.

La codification représente une dimension donnée de la réalité telle que les individus la vivent et cette dimension est proposée à leur analyse dans un contexte différent de celui dans lequel ils la vivent. Ainsi, la codification transforme ce qui était une manière de vivre dans le contexte réel en un « objectum » dans le contexte théorique. Les élèves, plutôt que de recevoir une information à propos de ceci ou de cela, analysent des aspects de leur propre expérience existentielle représentée dans la codification.

.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *